ccs_fixeCadre Slider
Villa Madnis - Slider Chambre Joselito Piscine Villa Madnis - Slider Terrasse Chambre PABLO Jardin Villa Madnis - Slider Piscine de nuit Villa Madnis - Slider Salon
Grenade

 

Grenade

 

 
La ville attire chaque année des milliers de touristes de tous les continents. Elle occupe dans l'imaginaire de tous, y compris de ceux qui ne l'ont pas visitée, une place unique. À la croisée des cultures, lieu de cohabitation parfois sanglante de plusieurs civilisations, héritière de multiples traditions, Grenade est un mélange unique en son genre.

Époque wisigothe

La cité antique est peuplée par des Ibères (venus de l'Asie Mineure au nord de la Turquie), des Phéniciens (anciens Syriens, Palestiniens et Libanais), des Grecs, des Carthaginois (anciens Tunisiens), des Romains (anciens Italiens), des Ostrogoths, des Wisigoths et des Arabes de 711 jusqu'en 1492.
Elle se nomme Elvira au moment de l'arrivée des Maures, qui la nomment Garnat Al-Yahud (la grenade des Juifs). La légende locale raconte que, las des exactions et persécutions continuelles des rois wisigoths à leur encontre depuis Receswinthe, la population juive facilita le passage des nouveaux conquérants en leur livrant les clés d'Elvira.

Époque musulmane

La Grenade contemporaine est le fruit de deux civilisations, dont le passage eut lieu pendant l'année 1492.
La civilisation islamique tout d'abord, qui depuis le premier roi ziride de Grenade, Zawi ibn Ziri jusqu'au dernier sultan nasride Boabdil, a régné non sans difficultés sur la ville et ses alentours : ce fut le Royaume de Grenade. En 1066, le Nagid de la communauté juive, successeur de Samuel Ha Nagid fut assassiné ainsi que entre 1000 et 4000 juifs de la cité; En 1090, la communauté juive de la ville fut dispersée.
Grenade a été la première ville d'Espagne à ouvrir une mosquée lorsque fut rétablie la liberté de culte, en 1978. Aujourd'hui en 2008, la cité en compte cinq. La dernière en date fut construite sur l'Albaicin.

Époque chrétienne

Pivot : 1492, l'année cruciale, est capitale dans l'histoire espagnole, voire l'histoire du Monde. On l'associe le plus souvent à la découverte des Amériques par Christophe Colomb, mais elle marque aussi la fin de sept cent ans de présence maure dans la péninsule ibérique, Grenade étant le dernier bastion à se rendre.

Paysage Vallée de Lécrin

La " Reconquista " (reconquête) s'achève donc par la remise des clés de la ville par Boabdil à Ferdinand II d'Aragon et Isabelle 1re de Castille, les Rois catholiques.
La mère de Boabdil déclara alors à son fils : " Pleure comme une femme ce que tu n'as pas su protéger comme un homme ".
La civilisation occidentale, dans son expression radicale catholique émanant de la Reconquête, s'empare ainsi de la ville qui, malgré de grands monuments catholiques (cathédrale, hôpital royal, monastères...), et la persistance de nombreuses processions de pénitents liée à la période troublée des conversions, a toujours gardé comme une nostalgie de la splendeur passée sous le règne musulman.

Monuments

L'Alhambra est une citadelle composé de quatre parties bien distinctes : l'Alcazaba (Al Casbah, la maison), édifice purement militaire à l'origine du palais ; les palais nasrides, construits sous la dynastie des Nazari, sous laquelle Grenade a été la plus florissante ; le Generalife et ses jardins et enfin le Palais de Charles Quint.
Palais de Dar al-Horra, construit au XVe siècle par les Nasrides.
Corral del Carbón, ancien caravansérail du XIVe siècle reconverti en auberge des charbonniers ultérieurement(d'où son nom)
La cathédrale, dont la construction, initiée sous Charles Quint en style gothique en 1518, fut achevée par la suite en style Renaissance (1703).

Le monastère San Jeronimo, dont la construction a débuté en 1528 par le même architecte que la cathédrale. C'était la femme de l'un des plus fameux capitaines de la reine Ysabel. Elle demanda en échange que l'église devienne un mausolée pour son mari et elle.

La Chapelle Royale commandée par Charles Quint pour y faire reposer ses ancêtres (la reine Ysabel et le roi Fernando). Elle s'appuie sur le flan Sud-Est de la cathédrale.

 

 

Carte Météo Padul - Espagne